esf-1 capteurs ultrasons d'étiquettes et d'épissures

Sensorbild - Matrix

Aperçu

Le capteur en fourche esf-1 détecte les étiquettes de manière sûre même à des vitesses élevées.

télécharger famille de produit en pdf
online catalogue as pdf

Temps forts

  • 3 méthodes de Teach-in pour la détection d'étiquettes à l'extérieur des normes
  • Temps de réponse < 300 µs pour l'utilisation à des vitesses de bord élevées
  • Boîtier en forme de fourche avec des dimensions très compactes
  • QuickTeach
  • Interface IO-Link pour supporter la nouvelle norme industrielle

Charactéristiques essentielles

  • Capteur d'étiquettes et d'épissures en un capteur en fourche
  • 2 sorties de commutation pour la détections des étiquettes/épissures et la surveillance des ruptures
  • 3 LED et 1 bouton poussoir sur le côté supérieur du boîtier
  • Teach-in par le bouton poussoir ou la broche 5
  • LinkControl comme aide en option pour l'installation et la mise en service

Description

Le principe de fonctionnement

Les étiquettes sont guidées dans la fourche. Un émetteur ultrason dans la branche inférieur de la fourche émet une séquence d'impulsions rapide contre le matériau porteur. Les impulsions sonores font vibrer le matériau support de sorte que le côté opposée émette une onde sonore affaiblie. Le récepteur dans la branche supérieure de la fourche réçoit cette onde sonore.

Le matériau porteur fournit un niveau de signal différent de celui de l'étiquette. Cette différence de signal est exploitée par le esf-1. Les différences de signaux entre le matériau porteur et l'étiquette peuvent être extrêmement faibles. Afin de garantir une différenciation certaine, il faut effectuer un apprentissage du esf-1 pour l'étiquette.

Backing material with a label provides an attenuated signal level.

Le esf-1

assure la détection de matériau hautement transparents, réfléchissants, ainsi que d'étiquettes métallisés et d'étiquettes de toutes couleurs. En fonction de la puissance sonore requise le temps du cycle de mesure se règle de manière automatique. Pour des étiquettes et matériaux support mince, le esf-1 fonctionne à la vitesse maximale et avec un temps de réponse de < 300 µs.

Pour permettre la détection d'étiquettes spéciales, par exemple avec des poinçonnages ets perforations, il y a trois différentes méthodes de Teach-in.

A) Apprentissage du matériau support et de l'étiquette

Pendant le Teach-in le matériau porteur avec étiquettes passe à vitesse constante dans la fourchette.
Le capteur esf Sensor fait l'apprentissage automatique du niveau du signal pour les étitquettes ainsi que pour les espaces entre les étiquettes.
Cela est le Teach-in standard pour les étiquettes.

esf-1 as label sensor 

esf-1 as label sensor

B) Calibrage séparé du matériau porteur et des étiquettes

Le niveau de signal du matériau support et celui des étiquettes peuvent être très proches l’un de l’autre. Les niveaux de signal sont calibrés séparément afin de pouvoir reconnaître des étiquettes n’ayant qu’une minime différence de signal : Le matériau support est calibré en premier et ensuite l’étiquette sur le matériau support. Le seuil se trouve ainsi entre ces deux niveaux de signal.

C) Faire l'apprentissage uniquement du matériau de bord

En règle générale, le matériau de bord est traité par le rouleau. Ensuite de cela, l'épissure à détecter se trouve dans un endroit quelconque de ce rouleau. Pour cela il existe une méthode séparée de Teach-in où seul le matériau de bord fait l'objet d'un apprentissage. Le esf-1 reconnaît la différence de niveau par rapport à l'épissure et détermine la sortie.

esf-1 as splice sensor

Le procédé de Teach-in

peut avoir lieu, au choix, par le bouton poussoir sur le dessus du boîtier ou par la broche 5 sur le connecteur de l'appareil.

Avec LinkControl

il est possible de paramétrer, en option, esf-1. Les valeurs mesurées peuvent également être représentées graphiquement.

Les étiquettes sont guidées dans la fourche. Le esf-1 réagi à la différence de signal entre le matériau porteur et l'étiquette.

IO-Link

Le esf-1 capteurs ultrasons d'étiquettes et d'épissures disposent d’une sortie de commutation pousser-tirer et prennent en charge l'IO-Link dans sa version 1.1.

Top